1er décembre 2020

Actualités

rassemblements AED du 1er décembre, le début d’un mouvement


AED, c’est un vrai métier ! La mobilisation nationale des AED a été très suivie et elle marque une étape importante de revendication, grâce à l’énergie de chacun d’entre eux, à l’association entre de nombreux collectifs d’AED et le SNES-FSU qui, à l’écoute de ce que les AED ont à dire et à revendiquer, a soutenu ce mouvement, à appeler à la grève et aux manifestations.
De nombreux établissements ont eu 100% de grévistes !
Le rassemblement devant la DSDEN à Beauvais, réunissant aussi des CPE et quelques enseignants, a été l’occasion d’une audience où défendre les revendications et expliquer les difficultés du métier. Il est regrettable que la DASEN n’y ait pas assisté en personne.
Peut-on s’étonner de cette mobilisations, quand on connait les conditions de travail des Assistants d’Éducation ? Alors qu’ils s’investissent pleinement dans les missions de l’ensemble de la communauté éducative. Alors qu’ils sont confrontés à des situations très difficiles à gérer, et qui sont anxiogènes. Alors qu’on leur demande de plus en plus de tâches pédagogiques à accomplir. Alors que sans eux les établissements imploseraient. Alors que tout le monde a pu voir à l’occasion de la crise sanitaire, à quel point leur rôle est indispensable...
Leur nombre est insuffisant, leur travail de plus en plus épuisant. Leur salaire est insuffisant.
Leur statut contractuel est très précaire, sans horizon de carrière. Leurs droits à la formation sont insuffisants et insuffisamment respectés
On nous parle souvent du mérite ? Parlons-en ! Voilà, les AED n’ont pas le salaire et le statut qu’ils méritent. Non seulement il s’agit de mérite, mais de justice. Les AED ne sont pas des « pions ». Bien plus que cela, ils valent plus que leur traitement actuel.
Les AED revendiquent un salaire augmenté, le droit aux primes REP et REP+, une prime COVID, la rémunération des heures supplémentaires, plus de recrutements, plus de droit à la formation, des débouchés vers des CDI et la titularisation. Cela ne peut pas rester sans réponse !
Cette mobilisation doit marquer le début d’une action revendicative dans la durée. Les AED peuvent compter sur le SNES-FSU.