23 juin 2022

Actualités

Résultats Hors-Classe 2022 : lettre ouverte de la section académique du Snes-FSU au Recteur

Depuis une semaine, les collègues sont obligés de solliciter le rectorat s’ils veulent comprendre leur résultat concernant la campagne d’avancement à la hors-classe. Ils sont nombreux à nous transmettre les réponses obtenues et nous font part de leur étonnement, leur incompréhension et leur colère face à ces dernières. Le Snes-FSU va continuer d’intervenir pour que la transparence des opérations de carrières soit rétablie et que chaque collègue puisse être conforté dans ses droits. Il luttera contre toute forme de "détricotage" qui viserait à remettre en cause le déroulement des carrières sur 2 grades, ou à introduire de l’arbitraire dans les promotions.

Monsieur le Recteur de l’académie d’Amiens,
Monsieur le Directeur des Ressources Humaines,
Monsieur le Directeur des Personnels Enseignants,

L’année dernière, la loi dite de la « Transformation de la Fonction Publique » a mis fin à 70 ans de paritarisme dans les opérations de promotions des personnels. Les campagnes d’accès à la hors-classe, à la classe exceptionnelle et à l’échelon spécial se sont donc déroulées sans que les représentants des personnels ne puissent vérifier les tableaux d’avancement et informer les personnels. L’administration a géré seule ces opérations et a communiqué les résultats aux collègues sans informations leur permettant de comprendre leur résultat. Cette opacité avait choqué les personnels et renforcé le sentiment de défiance dans nos professions et établissements.

Cette année, les résultats d’accès à la hors-classe ont une nouvelle fois été communiqués aux collègues promus via un message sur Iprof. Quant aux collègues non promus, ils n’ont tout bonnement pas été prévenus !

Depuis la semaine dernière, des collègues sollicitent vos services et nous font part des réponses « type » obtenues, dont voici un exemple :

« Conformément aux consignes ministérielles, je ne suis pas en mesure de vous communiquer votre rang dans le tableau d’avancement à la hors classe 2022, ni le barème du dernier promu.
En application de la circulaire rectorale, votre barème 2022 s’élève à 145.
Je vous précise que le nombre limité de promus ne permet pas de proposer tous les enseignants méritants, y compris ceux qui présentent un barème élevé.
Sont alors pris en considérations l’ancienneté de corps, l’échelon, l’ancienneté dans l’échelon et l’équilibre hommes/femmes pour départager les enseignants.
Restant à votre disposition. »

Certains collègues n’ont même pas de réponse quant à leur propre barème.

Ces réponses sont pour le moins surprenantes et génèrent davantage de rancœur et de colère que de compréhension et de confiance. De telles pratiques de communication et ce manque de considération ne peuvent que renforcer la défiance déjà bien présente dans nos professions. Cela contribue également à amplifier le manque d’attractivité et à la crise de recrutement dans nos métiers.

Monsieur le Recteur, Monsieur le Directeur des Ressources Humaines, Monsieur le Directeur des Personnels Enseignants, c’est en passant, entre autres, par la transparence que l’institution pourra retrouver le chemin de la confiance avec ses personnels. Le Snes-FSU vous demande donc solennellement de fournir aux personnels, concernés par l’avancement à la hors-classe et les prochaines opérations de promotions, tous les éléments leur permettant de comprendre leur résultat, à savoir :

- leur barème
- leur rang dans le tableau d’avancement
- le barème du dernier promu au barème
- les critères de classement dans le tableau d’avancement
- le nombre des éventuelles promotions hors-barème et les raisons de celles-ci

Concernant d’éventuelles promotions hors-barème, si le SNES-FSU n’a jamais contesté la nécessité d’obtenir un équilibre femme/homme ou la promotion des agents retraitables (la carrière des agents devant désormais être parcourue sur au moins 2 grades), il tient à rappeler que ce type de promotions relevait toujours de l’exception avant la loi TFP et que, surtout, il ne lésait aucun personnel. Pour le SNES-FSU, le barème est un élément d’équité, il doit rester la règle afin que la défiance ne s’installe durablement dans nos professions et établissements.

Dans l’attente de votre réponse, soyez assurés, Monsieur le Recteur, Monsieur le Directeur des Ressources Humaines, Monsieur le Directeur des Personnels Enseignants, de notre engagement sans faille auprès du service public d’éducation nationale.

Aurélie STROBBE
Laurence SERGEANT
Manuela DE OLIVEIRA

Co-secrétaires académique du SNES-FSU Amiens